Première après midi de congrès

  • 13h30 à 14h : Discussions entre les différents intervenants de la matinée

échangesmati13f3a3548-8634-4ef1-aaa6-760420126c88-1461-00000103000da7d5_file

Après une minute de silence en hommage à Leon Chaintow,, conférencier international en chiropractie, physiothérapie, ostéopathie,  naturopathie et massage, fondateur de la revue « Journal of Bodywork & Movement Therapies ».
Les conférenciers de la matinée prennent un temps de partage avec le public :
Daniel Lieberman, L’Hocine Yahia, Melody Swartz et Adamantios Arampatzis.

 

  • 14h15 à 17h15 : Sessions simultanées

1.  14h15 à 15h30 – Matrix Biology – Biologie de la matrice

Modérateurs:

Hinz, Boris_crop

  • Boris Hinz : Le Dr Hinz explore les mécanismes biomécaniques, moléculaires et cellulaires régulant la réparation et la régénération des tissus lors de la cicatrisation des plaies physiologiques et de la cicatrisation des organes pathologiques (fibrose). Ses recherches portent sur les cellules activées dans la réparation du tissu conjonctif, les myofibroblastes.
  • peter_friedl.jpg.resizePeter Friedl : Department of Genitourinary Medical Oncology, Division of Cancer Medicine

 

Communications

  • Dr. Caterina Fede and al. – (Anatomy Institute, Department of Neuroscience, University of Padova, Italy) – étude italo-canadienne –Quantification of hyaluronan in human fasciae and implication in myofascial pain and chondrosarcoma tumor invasiveness – Quantification de l’acide hyaluronique dans les fascias humains et implication dans la douleur myofasciale et l’envahissement tumoral par le chondrosarcome.

Dans la matrice extracellulaire, l’élément clef est l’acide hyaluronique. Il régule le mouvement fascial en étroite relation avec l’étiologie de la douleur myofasciale. Il a un rôle important en oncologie car la composition du stroma péritumoral est riche en matrice extracellulaire et étroitement liée au potentiel métastatique de la maladie. Il a été montré l’existence de nouvelle classe de cellules appelées fasciacytes consacrées à la production de l’acide hyaluronique. L’étude dirigée par C. FEDE and al.  quantifie l’acide hyaluronique de 15 volontaires sains et 11 patients présentants un chondrosarcome.

 

  • Robert Schleip and al. (Fascia Research Group, Experimental Anesthesiology, University Hospital Ulm, Germany.) – Contractility of human and rat lumbar fascia –Propriétés contractiles du fascia lombaire chez le rat – La contractilité active des fascias a été sous-estimée en tant que facteur influençant la rigidité myofasciale.

Alors qu’en biochimie et biomécanique cette influence potentielle a récemment été confirmée, de nombreux aspects restent à élucider. L’étude menée par R.Schleip and al. compare la densité de myofibroblastes prélevée sur le fascia lombaire dans un groupe de 20 rats et un autre groupe de 15 donneurs humains. Ils mettent chaque lambeau en conditions environnantes réelles . Une stimulation pharmacologique est réalisée par de l’angiotensince II, du TGF ( facteur de croissance) ou de la toxine botulique et la mesure de la réponse est faite : il y a un intérêt de mettre en corrélation la mesure de la densité des myofibroblastes et la contractilité. 

2. 16h à 17h30 – Assessment Methods – Les méthodes d’évaluation

Modérateurs :

  • Freddy-SichtingFreddy Sichting – Département de biologie de l’évolution humaine, Harvard University, Cambridge, MA (USA). Ses recherches portent sur le tissu conjonctif, la mécanique des tissus biologiques, les connexions fonctionnelles du pied dans sa complexité

2417_e81157_cropped

  • Hannes Müller Ehrenberg : Le Dr Müller, orthopédiste, spécialisé dans le diagnostic et le traitement de la douleur aigüe et chronique ainsi que des troubles fonctionnels du système musculo-squelettique.

 

Communications :

Oncologic.pologne

M. Gorecki présente une étude polonaire dont le thème est « Assessing the implementation of myofascial techniques in patients with symptoms of accessory nerve damage after oncologyc treatment in the head and neck regions » – évaluation de la mise en place de techniques myofasciales chez les patients présentants des symptomes du nerf spinal accessoire après traitement oncologique des régions de la tête et du cou

Dans les suites de chirurgie de tumeurs de la tête et du cou , 60% des patients présentent un déficit du trapèze, de la ceinture scapulaire et ou des cervicales. L’étude compare un traitement classique de physiothérapeutes à la pratique de techniques myofasciales sur des critères de rotation de tête, de mobilité de la gléno-humérale, de contractibilité du trapèze et de douleurs. Il est démontre que les techniques myofasciales améliorent la douleur la mobilité et l’innervation du nerf spinal accessoire.

 

 

 

M Böttner présente une étude germanique sur le thème de « interrater reliabilty of ultrasound elastography to examine the stiffmess ant elasticity of muscles and fascias of the lower extremity in healthy adults » – Fiabilité inter-examinateur de l’élastographie par ultrasons dans l’examen de la rigidité et l’élasticité des muscles et du fascia des membres inférieurs chez l’adulte en bonne santé.
L’élastographie par ultrasons est l’une des premières techniques d’imagerie à quantifier les propriétés mécaniques des tissus. C est une technique qui montre objectivement la rigidité des tissus. Le « touché » du thérapeute peut être développé en terme de diagnostic et ainsi arriver à différencier le muscle et le fascia via l’élastographie. L’étude l’utilise sur différents muscles des membres inférieurs afin de comparer les résultats de jeunes examinateurs à des examinateurs plus expérimentés et ainsi montrer l’utilité de cette mesure. Il apparait que les mesures ne sont pas dépendantes de l’examinateur, que c’est une valeur sure pour le diagnostic des pathologies myofasciales.

 

 

 

M. Gamada nous présente une étude Japonaise dont le thème est « Quantitative analysis of the gliding between subcutaneous tissue and vastus lateralis – influence of the dense connective tissue of the myofascial » –   Analyse quantitative du glissement entre le tissu sous-cutané et le muscle vaste latéral – influence du tissu conjonctif dense du myofascial.

En prenant appui sur les travaux de A Stecco, 2013, qui présente les liens entre l’épaisseur du tissu conjonctif et les douleurs au cou. Cette étude examine la relation entre le glissement et l’épaississement entre le tissu myofascial et le tissu sous cutané, via la technique des ultrasons, au niveau des membres inférieurs suite à des fractures du col du fémur. Il s’avère qu’il existe une relation entre l’épaissement du tissu myofascial sous cutané et les douleurs des patients.

 

 

 

M. Kawanishi présente une étude japonaise dont le thème est  » Effects of manual Inter – Structural Release on gliding ability of the biceps brachii and brachialis during passive supination of the forearm » – Les effets d’une libération structurelle sur la capacité de glissement du biceps brachial et du brachial antérieur pendant une supination passive de l’avant-bras chez des sujets sains. 

L’étude évalue la technique de libération structurelle de l’avant-bras afin d’objectiver la réponse de glissement entre le biceps brachial et le brachialis à la technique.Il s’avère que cette technique est efficace sur ces plans de glissement.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s